Comment apprendre à mon poulain à rester à l'attache ?

Après avoir commencé à apprendre à notre petite mannequin Junior, Kokett, à tenir à l'attache, nous nous sommes dit que nous allions vous donner nos petites clés pour pouvoir, vous aussi, apprendre à votre poulain ou jeune cheval à tenir à l'attache.

Tout d'abord, avant de "s'attaquer" au sujet, il est important pour nous que le poulain soit bien manipulé, déjà très à l'homme, pour que cette expérience ne soit plus que la cerise sur le gâteau de l'apprentissage très complet de ce que : "être un poulain bien élevé" puisse vouloir dire.
Avant toute chose, il vous faudra apprendre au poulain à céder à la pression exercée sur le licol en main, que cela soit vers le bas, la gauche, la droite, avancer ou reculer. C'est acquis ? On peut alors commencer gentiment à approcher l'attache avec moins de risque que le poulain ait envie de tirer au renard. 

Mais où se mettre ? 
On vous conseille de vous mettre dans un endroit calme, un moment où l'écurie est paisible (souvent le matin ou le soir pour nous), sur un sol non-glissant et de préférence à un endroit où vous pourrez attacher en deux points, ce qui pour nous est la façon la plus sûre de pouvoir agir si un problème intervient. 
Vous l'avez trouvé ? C'est parfait ! 

Quel matériel utiliser ? 
Tout d'abord, un licol épais sur la nuque, afin de vous assurer que celui-ci ne vienne pas blesser la nuque encore très fragile et délicate de votre jeune cheval. Vous pouvez également choisir un licol spécialement conçu pour des chevaux qui peuvent tirer au renard, munis d'une boucle à l'endroit du réglage de la têtière, qui cède en cas de cheval qui tire au renard. Les licols éthologiques ou très fins sont à totalement bannir.
A chaque boucles du licol (ceux à côté de l'Auge), nous venons ensuite fixer soit un Equi-ping, soit une boucle de ficelles à ballots, que nous venons séparer en deux afin de la rendre plus facilement cassable si votre poulain s'agite.
En terme de longes, deux clans s'opposent, certains préférant des longes plutôt élastiques, d'autres plutôt des longes fixes. 
Nous utilisons pour notre part plutôt des longes fixes aux mousquetons anti-panique (ceux-ci vous permettront ainsi de rapidement pouvoir détacher votre cheval en cas d'agitation).
Il est également primordial que les points d'attaches aux murs ou aux poteaux d'attache soit résistants et bien fixés. 

Et maintenant, on se lance ? 
Afin de mettre toutes les chances de notre côté, on profite pour notre part d'un moment où notre poulain a pu se dégourdir les jambes au pré, au paddock ou dans le rond d'Havrincourt, afin de pouvoir profiter d'une attitude plus calme et plus de concentration
On peut alors venir faire circuler notre jeune cheval dans l'aire d'attache et remettre en place les codes appris lors du travail à pied tels que : avancer, reculer, s'arrêter et tenir l'arrêt dans le calme, céder à la pression. 

Vous sentez votre poulain très agité et très anxieux, pas de panique, continuez vos exercices en attendant le calme et récompensez beaucoup lorsque vous obtenez une réponse à vos demandes. Si le calme ne vient pas, demandez quelque chose de facile pour lui et félicitez. Pourquoi ne pas s'arrêter là et recommencer le lendemain, et le sur-lendemain, jusqu'à obtenir le calme et la décontraction. 

Au contraire, votre jeune cheval semble détendu, concentré et répond à vos demandes. Positionnez-le alors correctement dans la salle de pansage et venez doucement accrocher vos longes d'attache à votre boucle Equi-ping ou votre ficelle dédoublée. Pour ma part, je préfère toujours passer la longe utilisée pour tenir mon cheval en main que je passe au-dessus de l'encolure afin de pouvoir rattraper rapidement mon poulain si celui-ci casse les ficelles. 
Le voilà maintenant à l'attache pour la première fois de sa vie, Je me positionne en général face à lui vers la droite, afin d'éviter des coups d'antérieurs si celui-ci est impatient ou venait à se cabrer.
Rassurez-le, d'une voix douce et posée, pour vaincre ses inquiétudes lorsque celui-ci testera la longueur des longes en avançant ou en reculant. 
Tentez maintenant de le faire tenir quelques secondes à l'arrêt, en le félicitant lorsque celui-ci s'immobilise. C'est le cas ? Décrochez doucement les longes et félicitez le chaudement. 
Si votre poulain reste calme, pourquoi ne pas réitérez l'exercice une nouvelle fois, sans laisser l'exercice durer trop longtemps. 

Félicitez chaudement et restez-en là pour aujourd'hui, répétez l'exercice régulièrement jusqu'à obtenir le calme et la décontraction à l'attache. Vous voilà bientôt prêts pour de longues heures de cocoonings et de soins pour votre petit protégé ! 

Notre petite astuce : On profite pour notre part d'Hostine, la copine de pré de Kokett, très sage à l'attache, comme référent. Positionnée sur l'aire de pansage attenante, elle rassure par sa présence notre petite élève. Si vous aussi vous avez donc un cheval très gentil à l'attache et habitué au remue-ménage des plus jeunes, n'hésitez pas à le positionner non loin. On dit souvent que les chevaux sont très sensibles au mimétisme. 

En espérant que cet article vous ait plu ❤️

 

Conseils